Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

L’effondrement de la vape aux États-Unis

L’effondrement de la vape aux États-Unis
“J’ai honte de mon gouvernement”. Le reviewer (testeur de produits) américain Phil Busardo continue à fixer le sol et raconte les nombreux messages de propriétaires de boutiques qu’il reçoit chaque jour sur Facebook, dépités. Ils ferment leurs portes car la panique s’est emparée de leur pays, poussée par les communications irresponsables de la FDA qui amalgame l’usage de la cigarette électronique aux cas d’empoisonnements survenus à la fin de l’été 2019, depuis démanties par le Vaping Post. Son célèbre acolyte Dimitris Agrafiotis n’en mène pas large non plus. Sur le plateau du Vapexpo, un salon dédié à la cigarette électronique en France, il rappelle comment les USA sont restés pendant longtemps l’une des références de l’industrie, dont le marketing européen s’est grandement inspiré. “Nous ne l’avons pas vu venir, avoue-t-il. Ils ont essayé la maladie du pop-corn avec le diacétyle, le formaldéhyde avec d’autres études alarmistes, ils ont à chaque fois échoué. Les cartouches de THC frelatées, ça en revanche, nous ne l’avions pas anticipé, c’est arrivé rapidement et cela nous a frappés de plein fouet”.

Et voilà comment les braises entretenues par les mouvements antivape depuis des années ont enfin reçu le souffle nécessaire pour se transformer en un brasier médiatique, dont les conséquences économiques sont désormais irréversibles. Attirés par les arômes, les jeunes deviennent accros à la nicotine, et meurent hospitalisés. On vous l’avait bien dit ! Cette vaporette de l’enfer est à bannir pour protéger la population. Certains États et grandes villes embrayent en interdisant les arômes, les mass media se délectent d’histoires morbides (par ailleurs relayées instantanément par l’AFP), et Trump s’y met aussi. En l’espace de quelques semaines, les États-Unis sont devenus le cauchemar de la vape mondiale.

Les PMTA, ces demandes d’autorisation de mise sur le marché du tabac, obligatoires dans quelques mois aux États-Unis pour commercialiser un nouveau produit du vapotage, avaient déjà annoncé la mort du marché indépendant par leurs coûts exorbitants ; mais juxtaposées à une suppression éventuelle des arômes, même si rien n’est encore fait au niveau fédéral, c’est la chaussure de cuir qui écrase le visage de la vape déjà clouée au sol.

Le grand gagnant ? Un système dans son ensemble, déséquilibré par ce vapotage disruptif, dans lequel dansent désormais les cigarettiers, vaches à lait cyniques mais dociles dont on pompe fiscalement le chiffre d’affaires, et un gouvernement perfusé à une économie de la dette, devenue de toute manière complètement folle pour s’arrêter. Certains bons du Trésor public américain sont indexés sur la performance économique des cigarettiers. Leur faillite n’est définitivement pas envisageable. Tout est bien qui finit bien.


Source : Les news du net
mon liquide fr les meilleurs produits de la vape, au prix du web
ici et vap boutique de cigarette électronique à Belleville sur Saône

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article