Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

Coup de gueule de la vape - Quand la corruption prend le pas sur la raison !

Coup de gueule de la vape - Quand la corruption prend le pas sur la raison !
Le gouvernement mexicain a annoncé une interdiction sur l'importation de produits de vapotage pour accompagner son interdiction de 2008 sur la vente d'appareils et d'équipements. Il s'appuie sur des problèmes liés au THC aux États-Unis et sur des déclarations de l'Organisation mondiale de la santé pour justifier cette décision, mais ne fait rien sur la consommation de tabac ou la corruption qui l'entoure.

El Universal rapporte : « Par décret présidentiel publié au Journal officiel de la Fédération à compter de ce jeudi 20 février, l'importation de cigarettes électroniques est interdite afin de protéger la population mexicaine contre les métaux lourds et autres substances qu'elle contient, comme le rapporte le les secrétariats de la santé et de l'économie. »

Il affirme qu'il y a eu « une augmentation du nombre de patients souffrant de lésions pulmonaires en raison de l'utilisation de cigarettes électroniques utilisées pour le soi-disant « vapotage » ou l'inhalation de nicotine ou d'autres substances chimiques. »

Le gouvernement mexicain déclare qu'il y a eu "plus de 200 cas documentés de patients souffrant de graves lésions pulmonaires, liés à l'utilisation de cigarettes électroniques, principalement des adolescents et des jeunes adultes".

Le gouvernement affirme que la vente de produits de vape est illégale au Mexique depuis 2008, étrange étant donné que le vapotage n'a pas eu lieu dans le pays à l'époque, et a ajouté l'interdiction d'importer "pour empêcher les pratiques commerciales illégales de ces produits".
Coup de gueule de la vape - Quand la corruption prend le pas sur la raison !
Le gouvernement a créé toutes sortes d'acronymes pour décrire le vapotage :

- Systèmes électroniques de distribution de nicotine (SEAN)
- Systèmes électroniques sans nicotine (SSSN)
- Systèmes alternatifs de consommation de nicotine (SACN)

Il prétend que le vapotage « peut contenir des niveaux de substances toxiques et de composés cancérigènes, parfois plus élevés que ceux des cigarettes à tabac traditionnelles ».

Le gouvernement affirme que 938 000 adolescents mexicains ont essayé le vapotage, 160 000 vapoteurs régulièrement, et dit que cela "représente la porte d'entrée de la dépendance".

Il est curieux que le gouvernement mexicain soit si désireux de résoudre les problèmes de vape fictifs étant donné les véritables problèmes non résolus.

Faits sur le Mexique :

- Le pays compte en moyenne 95 meurtres par jour.
- Les homicides sont en hausse depuis 2014.
- Quatre fois plus de morts en 2018 qu'en 2007.
- L'extorsion, le blanchiment d'argent, la traite des êtres humains, le trafic de personnes et les exécutions contractuelles sont monnaie courante.
- Le gouvernement utilise des logiciels espions pour surveiller la population civile.
- Le gouvernement bloque sa propre enquête anti-corruption.
- 15119 tonnes de tabac ont été produites au Mexique en 2014.
- Plus de 35 milliards de cigarettes ont été consommées au Mexique en 2015.
- 43 000 Mexicains meurent chaque année de maladies liées au tabagisme.
- 100 000 patients demandent des services de santé chaque année pour traiter les maladies liées au tabac.
- Le marché mexicain du tabac vaudra environ 3,5 milliards de livres sterling en 2022.

Si le président était sérieusement préoccupé par les poumons des citoyens, il pourrait vouloir lutter contre un danger réel et actuel - la pollution. L'année dernière, les résidents de Mexico DF ont été invités à rester à l'intérieur en raison d'une brume jaune recouvrant la capitale.

Les doigts peuvent être braqués sur les principales sociétés internationales de tabac pour avoir alimenté la corruption. Ils dominent 99% du marché mexicain, une filiale de Philip Morris International détenant 66% du marché, British American Tobacco avec 26,3% et Japan Tobacco avec 7,4%.

La démocratie ouverte qualifie le marché mexicain du tabac de « système corrompu », commente : « Alors que les autorités mexicaines prétendent se conformer au traité international promu par l'Organisation mondiale de la santé, très peu a été fait pour respecter deux principes fondamentaux de l’accord : la réduction de la consommation de tabac et de l'exposition à la fumée. »
Coup de gueule de la vape - Quand la corruption prend le pas sur la raison !
(Traduction d'un article paru dans Planet of the Vapes).

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article