Journal du Vapoteur - Actualités Vape - Revues pour Vapoteurs & tests eliquides

Il ne faut pas oublier que la cigarette électronique est une aide pour arrêter de fumer

Il ne faut pas oublier que la cigarette électronique est une aide pour arrêter de fumer
Vapoter reste moins dangereux que de fumer une cigarette, selon les addictologues. En Loire-Atlantique, certains craignent une reprise du tabac par certains usagers de l’e-cigarette.

Les décès aux États-Unis de personnes ayant utilisé une cigarette électronique compliquent la donne des professionnels de santé. La cigarette électronique reste un outil de réduction des risques, indique Laëtitia Beaufils-Ferronière, infirmière addictologue et formatrice à Santé-Atlantique à Saint-Herblain. La législation aux États-Unis est complètement différente de celle en Europe. On n’est pas sur les mêmes produits qu’aux États-Unis ». De l’autre côté de l’Atlantique, les utilisateurs décédés ont utilisé une huile à base de THC, le principal composant actif du cannabis. C’est donc l’usage erroné de l’e-cigarette qui pose question.

Selon Laëtitia Beaufils-Ferronière, les usagers doivent faire attention aux produits utilisés et éviter les achats sur internet : Il est préférable de pouvoir échanger directement avec un professionnel. Pour ma part, je fais confiance à un vendeur sur la région nantaise ».

Cette nouvelle suspicion sur la cigarette électronique inquiète les addictologues. « Dans le kit du « mois sans tabac » organisé en novembre, il est rappelé que la cigarette électronique est une aide au sevrage tabagique. Il faut rassurer les gens. Le risque est de les voir reprendre le tabac…

Le Haut conseil de la santé publique considère, depuis des années, que le vapotage peut permettre de réduire la consommation de tabac, jugée beaucoup plus dangereuse. L’OMS a récemment tenu un autre discours, très controversé. Pour les scientifiques, les risques sanitaires restent moins élevés avec la cigarette électronique qu’avec la cigarette. En France, 73 000 décès sont imputés au tabac. La cigarette augmente les risques d’infarctus du myocarde, d’anévrisme, d’hypertension artérielle, etc.

600 000 fumeurs

Selon l’Agence régionale de santé, la région Pays de la Loire comptait 600 000 fumeurs quotidiens âgés de 18 à 75 ans en 2017. Dans les Pays de la Loire, 31 % des fumeurs avaient déjà expérimenté la cigarette électronique.


Source : Ouest France
offre le petit fumeur
voopoo
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article