Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

7,3 millions de fumeurs dans le monde ont déjà adopté l’Iqos

7,3 millions de fumeurs dans le monde ont déjà adopté l’Iqos
À l’occasion des Rencontres économiques d’Aix-en-Provence – où les responsables de grandes entreprises ont l’habitude de venir s’exprimer – et dont l’édition 2019 s’est déroulée le week-end dernier sur le thème de « Renouer la confiance », Philip Morris France a diffusé un sondage sur le thème général des études scientifiques et de leur audience, tant auprès de l’opinion que des pouvoirs publics.

La Provence a également consacré un article aux nouvelles orientations de Philip Morris France et du débat que l’entreprise souhaite ouvrir avec son environnement institutionnel. Extraits :

« Il y a deux ans notre CEO a annoncé que nous allions arrêter de commercialiser des cigarettes mais en précisant en préambule que nous ne pourrions le faire seul » ainsi explique Jeanne Pollès, présidente de Philip Morris France.

(…) La firme s’appuie désormais sur une communauté de 450 ingénieurs et scientifiques pour défendre son nouveau modèle : celui d’un monde sans fumée. « Nous avons fermé des usines, nous en avons construit et transformé d’autres » ajoute la responsable.

Le groupe conserve toutefois 44 usines, dont 7 ne produisent plus de cigarettes mais des « Heats », recharges pour l’Iqos.

Ce nouveau produit, que 7,3 millions de fumeurs auraient déjà adopté dans le monde selon Philip Morris, est donc l’alternative à la cigarette que propose le géant du tabac, avec un argument massif : « ce qui est nocif, c’est la combustion, lors de laquelle 6 000 produits chimiques sont absorbés par le consommateur » rappelle Jeanne Pollès (…)

Philip Morris a ainsi conquis 17 % de parts de marché au Japon avec ce nouveau produit.

« Les Italiens ont réduit, depuis mars dernier, le niveau de la fiscalité sur les recharges de tabac, leur prix a baissé, par rapport aux cigarettes » fait remarquer la présidente (…) « Aujourd’hui tout le monde sait que la cigarette tue, mais pour ceux qui ne peuvent ou ne veulent arrêter, il faut proposer une alternative moins nocive ».


Source : Le monde du tabac

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article