Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

Un nouvel engagement des autorités sanitaires en faveur du vapotage au Royaume-Uni … pourquoi la France serait-elle en reste ?

Un nouvel engagement des autorités sanitaires en faveur du vapotage au Royaume-Uni … pourquoi la France serait-elle en reste ?
On sait – mais on ne le répétera jamais assez – que les autorités sanitaires britanniques se sont engagées dans une politique exemplaire de soutien au vapotage, en tant qu’alternative à la consommation de tabac traditionnel.

Profitant de cette période de bonnes résolutions de l’année en matière de santé, l’organisme dépendant du ministère de la santé – Public Health England (PHE) – vient de mettre en ligne un film montrant de façon didactique les dommages de la cigarette sur l’organisme et en expliquant clairement que ceux-ci peuvent être évités en se faisant aider pour arrêter … notamment en passant à la cigarette électronique.

La mise à disposition de tous de ce film fait l’objet d’une campagne d’information médiatique depuis le 28 décembre.

Dans le film, deux témoignages de médecins : les docteurs Lion Shabab (University College London) et Rosemary Leonard (PHE) qui s’appliquent à montrer les effets des produits chimiques et du goudron, inhalés en fumant des cigarettes pendant un mois, au regard de l’utilisation de cigarettes électroniques sur la même période. Leur conclusion : « vapoter est au moins 95 % moins nocif que fumer ».

Public Health England explique cet engagement de sa part de la façon suivante : « aux alentours de 2,5 millions d’adultes utilisent des cigarettes électroniques en Angleterre ; ces dernières ont aidé des milliers de personnes à arrêter de fumer. Mais il se trouve que 22 % des fumeurs croient encore que vapoter est aussi nocif que fumer et que la même proportion d’entre eux ne savent pas que le vapotage présente un risque beaucoup moins important.

« On se doit de rassurer les fumeurs sur le fait que passer à l’e-cigarette est beaucoup moins nocif que de continuer à fumer » ajoute le professeur John Newton, directeur au Public Health England.

C’est ce qui s’appelle … s’engager. Oui, en contraste, on peut légitimement se poser la question sur l’attitude timorée des autorités sanitaires françaises. Londres n’est pas loin.


Source : Le monde du tabac
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article