Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

Juul annonce son entrée sur le marché de la cigarette électronique en Inde

Juul annonce son entrée sur le marché de la cigarette électronique en Inde
La société américaine de cigarettes électroniques Juul Labs Inc espère lancer ses produits en Inde d’ici à fin 2019, a expliqué à Reuters une personne familière avec la stratégie, marquant l’un de ses projets les plus audacieux de se développer loin de chez lui.

Après avoir recruté l’exécutif d’Uber India, Rachit Ranjan, en tant que stratège principal en politiques publiques, Juul a engagé ce mois-ci Rohan Mishra, un dirigeant de Mastercard, en tant que responsable des relations gouvernementales.

Il prévoit d’embaucher au moins trois autres cadres, dont un directeur général pour l’Inde, selon les offres d’emploi de LinkedIn. Il prévoit également «une nouvelle filiale en Inde», selon un poste.

« Le plan est actuellement à un stade exploratoire, mais la société a besoin de personnel sur le terrain en Inde », a déclaré la source.

Les élégants dispositifs de vapotage de Juul, qui ressemblent à une clé USB et offrent des saveurs telles que mangue et crème, font sensation aux États-Unis mais ont fait l’objet d’un contrôle réglementaire plus strict du fait de leur utilisation croissante chez les adolescents.

Les appareils Juul, comme la plupart des cigarettes électroniques, vaporisent un e-liquide contenant de la nicotine, le stimulant provoquant une dépendance qui incite les fumeurs à se précipiter.

Les défenseurs des appareils disent qu’ils représentent une menace beaucoup moins grave pour la santé, car les utilisateurs n’inhalent pas la matière dangereuse absorbée par la cigarette dans les poumons.

Les opposants soutiennent que les dispositifs impliquent toujours des produits chimiques provoquant une dépendance et peuvent constituer une passerelle vers la cigarette, en particulier pour les jeunes.

La volonté de se lancer en Inde fait partie de la stratégie plus large de la société en Asie. L’Inde compte 106 millions de fumeurs adultes, juste derrière la Chine dans le monde, ce qui en fait un marché lucratif pour des entreprises telles que Juul et Philip Morris International Inc.

Cependant, l’environnement réglementaire indien pour le tabac et les cigarettes électroniques est extrêmement restrictif. L’année dernière, le ministère de la Santé a conseillé aux États d’interrompre la vente ou l’importation de cigarettes électroniques, affirmant qu’elles posaient un «grand risque pour la santé». Huit des 29 États indiens interdisent actuellement les cigarettes électroniques.

Juul étudie des réglementations fédérales et nationales susceptibles de bloquer ses projets, a précisé la source, ajoutant qu’il s’engagerait avec la communauté médicale à promouvoir l’acceptation de ces appareils.

Juul a déclaré dans un communiqué que l’Inde faisait partie des marchés asiatiques en cours d’évaluation, mais qu’il n’y avait pas de « plans définitifs ».

«Tandis que nous explorons des marchés potentiels, nous collaborons avec les régulateurs de la santé, les décideurs et d’autres parties prenantes clés», a déclaré la société.


Source : La minute
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article