Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

Bientôt moins de nicotine dans les cigarettes aux États-Unis ?

Les États-Unis pourraient obliger les géants du tabac à réduire d’un tiers la teneur en nicotine des cigarettes. Une mesure de santé publique, visant à les rendre moins addictives. Les industriels du tabac sont déjà prêts à lancer une contre-offensive en justice.

Les États-Unis de Donald Trump ne sont pas exactement connus pour être le pays le plus à cheval sur les régulations en tout genre. Et voici qu’arrive une proposition qui forcerait les géants du tabac à réduire la teneur en nicotine des cigarettes : « Probablement l’initiative de santé publique la plus importante du siècle », selon le Washington Post.

La nicotine pourrait passer de 1,5 milligramme à entre 0,3 et 0,5 milligramme par cigarette vendue sur le sol américain. Le but : les rendre moins addictives, et réduire le nombre de 500 000 morts du tabac par an dans le pays (près de 6 millions dans le monde).

Onde de choc à Wall Street

La nouvelle, annoncée en juillet dernier par Scott Gottlieb, le chef de la Food and Drugs Administration (FDA), chargée du contrôle de l’alimentation et des médicaments, a créé une onde de choc à Wall Street, siège de la bourse américaine. Les actions du géant du tabac Altria (anciennement Philip Morris) ont baissé de 19 % le jour de l’annonce.

L’industrie américaine du tabac a trouvé sa bête noire en la personne de Scott Gottlieb, élu par le Sénat à la tête de la FDA en mai 2017. Médecin et survivant du cancer, il a déclaré la guerre au tabac et à son industrie.
Bientôt moins de nicotine dans les cigarettes aux États-Unis ?
« Les cigarettes sont le seul produit de consommation légale qui, utilisé comme prévu, tuera la moitié de ses utilisateurs à long terme », a-t-il rappelé à la mi-mars, en dévoilant plus précisément le plan de l’agence.

Depuis des décennies, les autorités publiques tentent de convaincre les fumeurs de se procurer leur nicotine autrement, que ce soit avec des chewing-gums ou des patchs antitabac. Les cigarettes électroniques seraient, d’après les premières études, également moins nocives pour la santé.

Éviter l’addiction

En réduisant drastiquement le taux de nicotine dans les cigarettes, le but de la FDA est de faire en sorte que les fumeurs s’en détournent massivement pour préférer ces autres produits et que les jeunes ne touchent pas à la cigarette. « D’ici à l’année 2100, les analyses montrent que réduire la nicotine pourrait éviter à 33 millions de personnes de devenir des fumeurs réguliers », assure Scott Gottlieb.
Bientôt moins de nicotine dans les cigarettes aux États-Unis ?
Objectif de cette proposition de loi : réduire l’addiction et éviter à 33 millions de personnes de devenir des fumeurs réguliers d’ici à 2100.

Si l’initiative est globalement soutenue par les professionnels de la santé, certains redoutent que les fumeurs fument beaucoup plus, pour retrouver leur niveau de nicotine d’antan. D’autres craignent qu’un marché noir de cigarettes importées se mette en place.

Mais la bataille de la FDA risque d’être ardue contre l’industrie du tabac et ses puissants lobbies au Congrès. Les avocats des « Big Tobacco » peuvent attaquer la loi en justice en argumentant du fait que la nouvelle loi est de facto une interdiction des cigarettes – ce qui est hors des compétences de la FDA. D’après un membre du cabinet de Donald Trump, la Maison-Blanche soutient la démarche de Scott Gottlieb. Pour le moment.


Source : Ouest-France
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article