Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

" Les hausses minimes ne marchent pas " selon le professeur Bertrand Dautzenberg

" Les hausses minimes ne marchent pas " selon le professeur Bertrand Dautzenberg
Bertrand Dautzenberg, secrétaire général adjoint de l'Alliance contre le tabac, réagit à l'annonce des augmentations du prix du paquet de cigarettes.

Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, a annoncé ce mercredi un calendrier détaillé des différentes hausses du prix du tabac. Le paquet de cigarettes coûtera environ 10 euros en 2020, contre 7 euros actuellement. Pour Bertrand Dautzenberg, pneumologue et secrétaire général adjoint de l'Alliance contre le tabac, la méthode employée par le gouvernement n'est pas assez drastique.

Les hausses massives marchent bien, les hausses minimes ne marchent pas. Ce n'est pas le prix du tabac qui compte, c'est l'augmentation du prix du tabac, explique le professeur, invité de RTL. Quand on augmente le prix de 10%, on a une baisse de la consommation de 8%. Quand la hausse du prix n'est que de 5%, la baisse de consommation est faible, de l'ordre de 1%.

Fin 2017, le prix du tabac augmentera de 35 centimes, avant une nouvelle hausse de 1 euro en mars 2018. " Augmenter de 50 centimes, c'est bon pour enrichir les buralistes et l'industrie du tabac, mais c'est très mauvais pour la santé. Si on fait le calcul sur cette période, on aurait 15.000 morts de plus ", souligne Bertrand Dautzenberg, qui prévoit de faire des recommandations à l'exécutif dans les prochains mois.


Source : RTL
offre le petit fumeur
Apivape
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article