Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

Test - Box - Drag 2 de chez Voopoo

Test - Box - Drag 2 de chez Voopoo

Introduction :

What’s up les filles, les gars, les vieux, les d’jeuns, everybody !!

Comment tu vas ? Ton confinement se passe bien ? Et du coup, vu que tu es bien éduqué et que tu restes à la maison, tu t’es dit « Et si j’allais voir une revue du barbu » c’est ça ? Parfait, parlons de la Drag 2 de chez Voopoo alors !

Voopoo revient en force avec la deuxième version de sa célèbre box : la Drag 2.

Comme pour la Drag première du nom, la bête embarque avec elle le Chipset Gene (le chipset, c’est en gros le système d’exploitation de ta box, c’est ça qui fais que ça brille de mille feux, et que ça fonctionne surtout). Et ce n’est pas pour déplaire ! Depuis quelques temps, ce chipset s’affiche comme étant une référence dans le milieu de la vape, dû à son fonctionnement intuitif et surtout fonctionnel à souhait !

Même si la vape lisse n’existe pas à proprement parler, ici, tu auras tout l’impression que c’est le cas ici, ainsi qu’une réactivité similaire à ta première fois ! (Première cigarette électronique, ne commences pas, je te vois déjà venir).

Packaging :

Bon, avant de parler de ce qu’il y’a dans la caverne d’Ali Baba, je te montre déjà les portes de cette dernière, voici donc un cliché en couleur (le barbu est un barbu moderne) de la boîte de la Drag 2.
Test - Box - Drag 2 de chez Voopoo
A l’intérieur, tu retrouveras donc la box (la vape, c’est pas de l’arnaque, tu achètes une box, et tu as la box dans une boite, t’as vu ça), le câble micro USB pour la mise à jour ET UNIQUEMENT LA MISE A JOUR (bah oui, j’en profite pour te rappeler que des accus, ça se recharges dans un chargeur à accu, et pas dans ta box, surtout pas avec un fast charger (chargeur 2A et plus, et encore moins sur l’allume cigare de la voiture, bah oui, la tension c’est comme ton humeur, ça varie et surtout dans la voiture ! Donc accu = chargeur a accu, sinon tchétché) et l’enveloppe Voopoo dans la quelle tu auras ta notice utilisateur, la petite carte du chipset Gene, et la carte de garantie du fournisseur. Rien de bien transcendant dans le packaging, on aurait pu s’attendre à une petite sleeve (protection) pour la box, mais non, sont radin chez voopoo !

Bon, ils se rattrapent avec la Drag 2 qui est une vraie bête de course, d’ailleurs on passe aux spécifications techniques, tu vas comprendre, si si, tu vas lire et tu vas comprendre te dis-je !

Fiche technique :

- Puissance variable : 5W à 177W
- Contrôle de température : 100 °C à 315 °C / 200 à 600 °F
- Supporte des résistances : De 0,05 à 5 Ω (mode watts) et de 0,05 à 1,5 Ω (mode Contrôle de température) - Mode de fonctionnement : Ni / Ti / SS / Wattage / TCR / BYPASS / FIT 1,2,3
- Chipset : Gene
- Type connexion : 510 sur ressort
- Dimensions : Hauteur : 88mm / Largeur : 51mm / Épaisseur : 26,5mm
- Poids : 158g (sans accu)
- Type accu : 2 accus 18650
- Rechargement : Avec chargeur à accu, la prise c’est pour les mises à jour
- Type écran : Monochrome OLED
- Matériel : Acier inoxydable, zinc, résine
- Protection : Inversion de polarité, contre la surchauffe du chipset, contre la décharge excessive des accumulateurs, et contre les courts circuits, en gros, tu ne feras pas gzit gzit (le barbu imite le bruit de l’arc électrique) avec cette box

Design :

Parlons de sa tronche à c’te box !

Bon, je vais parler déjà de mon avis perso, j’adore le contraste avec le capot (qui ne sera pas interchangeable malheureusement) en résine. Son touché est même plus que satisfaisant pour tes petits doigts qui veulent un peu de douceur dans ce monde de brute !

Pour les dimensions, tu auras dans les mains une box de taille « normale » ni trop grosse, ni trop petite (bon allez, tu sors.) avec un poids avec accu qui n’excédera pas les 315g. Bon, en cas de litige avec l’huissier qui veut venir récupérer tes box chez toi parce que tu auras encore craqué après cette revue, ça peut servir d’arme contondante tout de même !

Niveau boutons et écran, le fire est taillé de façon à épouser parfaitement la forme de ton pouce, ce qui n’est pas des moindres pour une journée complète d’utilisation, c’est beaucoup plus sympa qu’un gros fire qui ressort comme pas possible.

Son écran monochrome OLED quant à lui, reste bien lisible, simple à comprendre, tu trouveras dedans :

- Le niveau de charge de tes accus
- Ton impédance (en ? En ? En ? OHM TU LE SAIS)
- Sa tension (en V)
- Et la durée de tes puff (durée de ton dernier tirage, en seconde)
- Et soit la puissance en Watt soit la température demandée en mode TC
Test - Box - Drag 2 de chez Voopoo
Allez, je te mets en photo l’écran, qu’il est gentil ce barbu, ouais, je sais.

En somme, une bien belle box qui ravira les amateurs de matériels « à l’américaine » comme moi, parce que moi, j’adore les amerloques, enfin pas eux mais leur jus, et non, ils ne donnent pas le cancer ou le Chikungunya, allez répète : MEDIA = MENSONGE, bien ! tu as su le dire !

Fonctionnement :

Bon, là, il faut que tu suives, attentivement, et pas comme quand tu étais au collège ou au lycée, non, là il faut vraiment suivre car pleins de petites choses se cachent dans ta nouvelle Drag 2, let’s go !

Pour lancer ta belle Drag, tu connais, 5 fois sur le bouton fire (le plus gros bouton, celui qui a la forme de ton joli pou-pouce), et là PAF ! (n’est pas peur) ça s’allume.

Tu arrives directement sur l’écran de la machine après avoir eu le message avec le logo voopoo et le nom « Drag ».

Et c’est là que tu mets ton plus bel atomiseur dessus, visser directement sur le 510, sans forcer, parce que tu sais bien que ce n’est pas parce que tu visseras ton ato comme un boeuf sur ta box qu’il marchera mieux, si, tu le sais !

Ta box te pose maintenant une question (bah ouais, si tu te sent seul, achète une Drag) elle ne te demandera pas le temps qu’il fait MAIS si tu installes une nouvelle résistance ou non.

« NEW COIL » et là, tu appuies sur le bouton + (le petit du haut, proche de l’écran) si en effet, tu installes un nouvel ato ou si tu as changé ton coil ou ta résistance, ou tu appuies sur le bouton - (celui d’en dessous, mais ça tu t’en étais douter, pas vrai ? Mais le barbu est averti et préfère prévenir que guérir) et c’est là que ça devient vraiment intéressant et que tu dois bien suivre :

Tu vas avoir, si ta box est neuve, directement le mode puissance variable qui sera en route, là tu baisses et tu montes les watts avec le + et le -, jusque-là, rien de bien difficile.

La particularité de la box arrive avec les 3 modes « Fit ». Le constructeur a décidé de mettre dans sa box 3 modes pour la puissance variable, qui correspondent, en résumé à :

- Fit 1 : Autonomie de la batterie; puissance réduite, en gros t’es en fin de journée avec ta box, il te reste moins de 50% dans tes accus, tu sais que tu n’as pas de chargeur (bravo Maurice) donc tu veux économiser tout ça pour ne pas courir chercher un paquet de Marlback, et bien c’est ce mode que tu choisiras, et je t’explique juste après comment les choisir.

- Fit 2 : L’entre deux,s sur ce mode, tu seras entre économie de batterie, bonne puissance sympathoche, et les meilleures saveurs, c’est pour ça d’ailleurs qu’on dit que c’est le mode saveur, (Et c’est les marmottes qui mettent le chocolat dans le papier alu).

- Fit 3 : Tu es dans un vape shop, un mec débarque avec un mod meca, il te balance un cloud (gros nuage de vapeur) en pleine face, mais toi tu as vu tous les films de Van Damme, et tu ne te laisseras pas faire, et bien tu enclenche le Fit 3 et c’est là que tu feras ton plus beau nuage avec ta Drag 2, c’est le mode Cloud.

Pour sélectionner ces modes ? simple, tu vas voir :

Tu appuies 3 fois sur le bouton fire, et là tu verras FIT et les 3 chiffres, avec le bouton + et -. Tu vadrouilles entre les 3 modes, tu fais ton avis, tu choisis celui que tu veux, et tu vapes en restant sur cet écran.

A première vue, ça parait fastidieux, mais une fois pris en main, ça va vraiment tout seul, et pour moi, ça change réellement quelques choses.

Alors oui, ça « simplifie » un matériel dit expert, mais moi je suis à 400% pour, pour devenir un « expert », il faut avoir accès au matériel et le comprendre, grâce à ce genre de mode de fonctionnement avec 3 paliers, ça va réellement te permettre de gérer entièrement ta box de façon très ludique, économie, saveurs, ou gros nuages, simple et efficace.

A savoir que Voopoo préconise l’utilisation du mode fit avec son clearomiseur le Force T2.

Revenons au mode puissance variable, là aussi, le constructeur a mis un petit mode bien sympa appelé « curve » (en gros, le mode courbe, pour les frenchy de France).

Pour y accéder, c’est simple, encore une fois à condition de lire la revue du barbu, bah oui, sinon je ne serai pas là en train de te parler, bah oui.

Tu appuies simultanément sur le bouton + et le bouton - pendant 3 secondes et tu arrives sur un écran t’indiquant : W, M 1-5, SN et VER.

Alors si tu cliques sur W, tu reviendras en puissance variable.

Si tu cliques sur le M 1-5 c’est là que tu rentres dans le mode curve.

Tu arrives sur le même écran que la puissance variable, sauf qu’au lieu d’avoir ta puissance, tu auras M1, M2, M3, M4 et M5.

Ça correspond aux 5 plages de puissances en courbes que tu vas pouvoir calibrer, et je vais t’expliquer comment ça fonctionne.

Tu vas sur n’importe lequel des présets (donc le M1 ou le 2 ou celui que tu veux) tu appuies 4 fois sur le bouton fire, et là tu vas arriver face à ceci :
Test - Box - Drag 2 de chez Voopoo
Tu auras donc 10 petites colonnes à monter ou descendre avec le bouton + et - pour ajuster ta courbe. En gros, si tu veux avoir un gain de puissance au début de ton tirage, qui va s’alléger au long de celui-ci, tu augmentes la première colonne (tu auras la puissance pour chaque colonne en haut à droite lors de ce réglage). Pour passer à la colonne suivante, tu n’auras qu’as appuyer sur le fire une fois.

A ce point de l’utilisation, il n’y a pas vraiment de règles, c’est comme toi tu aimes vaper, comment tu aimes la qualité de ton puff, donc là, c’est là que je te lâche la main et que tu fais tout comme un grand, c’est pas beau ça ??

Une fois que tu as fini de régler ta courbe, tu maintiens le fire 3 secondes, et tu l’auras valider et prêt à utiliser.

Tu pourras donc te faire 5 courbes différentes avec les 5 présets que la box t’offrira, pour pouvoir optimiser ton expérience tout au long de ta journée.

Et donc comme tu as étais attentif, tu sais que si tu veux revenir au mode puissance variable de base, tu appuies sur le + et le -, tu sélectionnes le W et tout sera redevenu comme au début, en puissance… oh et puis tu as suivi hein ! Pas vrai ?

Pour les onglets SN et VER, ce ne sont que le nom du chipset et sa version, ce qui implique qu’il y’aura surement des mises à jour disponibles.

Passons maintenant au mode TC (Temperature control, comme les américains d’amérique disent, ou contrôle de température comme les normands de Normandie eux disent).

Tu appuies 3 fois sur le bouton fire en mode puissance variable, tu arrives sur le mode Fit décris plus haut, tu appuies 3 fois et là s’offre à toi 3 possibilités de fils : le SS (c’est des mecs habillés en noir qui… Ah non, là ici ça correspond à l’inox) le NI (nickel) et le TI (titane).

Tu sélectionnes celui qui correspond à la matière de ton fil et tu valides en appuyant une fois sur le fire.

Tu arrives donc sur l’écran en mode TC. Rien de bien compliqué, mais tu vas devoir savoir calibrer ton coefficient de chauffe, et ta résistance, ah bah oui hein, le contrôle température, ce n’est pas aussi simple que la puissance.

Pour se faire, tu appuies encore une fois 3 secondes sur le + et le -, tu arriveras donc dans un écran qui indiquera cette fois : TC, M 1-5, Ohm Set et °F.

L’onglet TC, c’est pour revenir à ton contrôle de température, basique.

L’onglet M 1-5, bah oui tu l’auras compris, c’est le mode curve mais concernant le contrôle de température, donc pour ça, tu remontes plus haut, tu te remets en tête le paragraphe sur le mode curve en puissance, et tu seras au parfum.

L’onglet Ohm Set, lui, servira à calibrer ta résistance pour ton contrôle de température, mais vu que tu es averti sur le TC et que ce n’est pas le but de cette revue de te l’expliquer, tu sais déjà comment ça fonctionne, pas vrai ?

Et enfin l’onglet °F qui lui, servira à calibrer ton coefficient de chauffe.

Dernier petit point, commun à tous les modes, pour verrouiller ta box tu appuies sur le fire et le + 3 secondes (tout sera verrouillé, donc autant l’éteindre).

Si tu es gaucher ou droitier, tu appuies sur le fire et le - 3 seconde, et ça retournera l’écran, comme tu fais avec les crêpes ! Bah oui, c’est les crêpes qu’on retourne (je t’ai dit de sortir).

Bon, le fonctionnement était long à expliquer mais plus c’est long plus c’est bon, n’est-ce pas Maurice ? Et puis, si je faisais une revue en te disant « tu appuies 5 fois et tu vapes » ça ne servirait pas à grand-chose, il n’est pas marchand le barbu, il est là pour t’épauler avec ton matériel !

Test :

Au vu de l’utilisation que j’ai fait de cette box (c’est ma box all day, donc pour tous les jours) je peux te dire que c’est de loin une des meilleures que j’ai pu tester. Pourquoi ? Tout simplement grâce à son chipset. Elle a une autonomie parfaite, à condition bien sûr de lui mettre une paire d’accu en bon état et utilisés toujours ensemble.

Point de vue ergonomie, je n’ai pas des petites mains mais quand bien même ce serai le cas, ce n’est pas un block non plus.

Seul petit bémol, c’est que pour ma part, le capot aimanter qui cache le berceau à accu a tendance à bouger légèrement, ce qui est assez ennuyeux après l’avoir utilisé toute la journée.

Le mode FIT offre quant à lui, la possibilité à toi, jeune padawan, d’utiliser ta box à son maximum en fonction de l’utilisation que tu veux en faire, et ça c’est cool !

Points positifs :

- Son design
- Son chipset
- Ses réglages
- Excellentes autonomie

Points négatifs :

- Son capot aimanté qui bouge (pour ma part)

Conclusion :

En conclusion, Voopoo nous a concocté ici une bien belle box, ergonomique, puissante, et intuitive. Qui permettra à expert et nouveaux experts (oui, ça se dis, si j’ai dit) de s’amuser au maximum et de profiter pleinement de son achat.

Donc si tu cherches une belle box, au design moderne (avec le joli logo drag que tu verras en photo à la fin de l’article), puissante, pas compliqué à utiliser, fonces sur la Drag 2 de chez Voopoo !

Et c’est tout pour moi et cette box qui me procure encore du plaisir tous les jours. Merci aux imberbes et aux poilus de m’avoir lu, et n’oublies pas que ta vape, ce n’est pas celle des autres et inversement !

PS : Pour le fonctionnement, le barbu t’a même préparé une petite vidéo de quelques minutes en gros plan, ça te permettra de visualiser tout ce que tu as lu, parce que si tu es en bas de cet article, c’est que tu as lu, sinon, tu iras en enfer, voilà.

Personnellement, je la couple au Zeus X RTA qui sera très prochainement en revue sur le Journal du vapoteur !
Test - Box - Drag 2 de chez VoopooTest - Box - Drag 2 de chez Voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article