Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

Les buralistes souhaitent convertir les fumeurs en vapoteurs avec la fin des cigarettes mentholées

Les buralistes souhaitent convertir les fumeurs en vapoteurs avec la fin des cigarettes mentholées
Paquet à 10 euros, suppression du menthol … ce samedi 7 mars, à l’assemblée générale des buralistes de Meurthe-et-Moselle, les buralistes ont planché sur les nouvelles solutions pour se diversifier.

Reportage de l’Est Républicain qui y consacre une double page ce lundi 9 mars sous la casquette : « Bureau de tabac : commerce d’utilité publique ». Extraits.

« Un buraliste ne vend pas que du tabac » a confirmé Philippe Coy devant l’affiche de la seconde édition du salon Vap’Est.

Hervé Garnier (président départemental, administrateur de la Confédération ) a démarré sur une note inquiète : « il est fort probable que l’année 2020 ressemble à 2003, où l’on a connu une baisse considérable de nos volumes » Le chiffre, en volume, de début d’année est déjà négatif pour le département et suit celui de l’an dernier à -12,5 %.

Il n’empêche qu’il a salué la présence parmi les participants d’un jeune de 20 ans qui a repris un tabac-épicerie à Gerbéviller le mois dernier.

Et qu’il a abordé la fin des produits des produits mentholés comme « un tremplin pour recruter de nouveaux vapoteurs dans nos commerces (…) On est encore loin derrière les shops mais on leur grignote petit à petit des parts de marché ».

Devant la centaine de professionnels présents, le Fonds de Transformation a été largement évoqué.

Impôts et billets de train sont aussi au cœur des nouvelles orientations. Pour le Point « Paiement de proximité » : « on se place dans la troisième vague, qui démarre en juillet ». Pour la vente de billets Sncf : depuis le 13 février, une buraliste à Pagny-sur-Moselle propose ce service.

12 buralistes proposent un point Relais-Poste. Certains prennent d’autres initiatives et se tournent, par exemple, vers les circuits courts et les produits locaux.

Depuis la signature d’un partenariat l’année dernière, « nous sommes régulièrement en contact avec l’Association des Maires du département (ADM 54), afin de développer des pistes de travail ensemble et notamment le ramassage, le recyclage et, à plus ou moins long terme, la valorisation des mégots » a ajouté Hervé Garnier.


Source : Le monde du tabac

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article